Bienvenue à Sarépta! | Сарепта  

Formulaire de recherche

Задать вопрос

Bienvenue à Sarépta!

старая сарепта  

Les collines bronzées, brun et vert, lilas au loin, avec leurs tons sereins comme ceux de l’ombre, une plaine avec un lointain brumeux et un ciel renversé qui semble être terriblement profond et transparent dans la steppe, où il n’y a ni forêts ni hautes montagnes…

А. Tchekhov «La steppe»

Tous les pays ont des régions qui les représentent symboliquement. De telles régions comme la Bourgogne en France, Worcester en Angleterre, Emmental en Suisse, Rioja en Espagne nous évoquent tout de suite le vin, le fromage, les sauces ou autres mets délicats.

Dans notre pays il y a également des produits avec des noms «parlants» que tous les russes connaissent: le beurre de Vologda, les pastèques d’Astrakhan, les concombres de Loukhovitsy. Néanmoins, des produits qui auraient fait la gloire de la Russie dans le monde entier, il n’y en a pas tant que ça. Sarépta, faubourg allemand installé initialement à côté de l’ancien Tsaritsyn, fait partie de tels lieux. Les premiers colons allemands, invités à la fin du XVIIIe siècle en Russie par l’Impératrice Catherine II, ont appelés leur faubourg en l’honneur de la Sarépta de Sidon, ville palestinienne mentionnée dans la Bible. La Sarépta de Sidon était un lieu où, selon la parole de Dieu, «… le pot sera toujours plein de farine et l’huile ne diminuera jamais dans le vase…». Les armoiries de la Sarépta russe reflètent ce même sens: un vase, un épillet, un arbre oléagineux avec sous ses branches une cruche avec de l’huile sainte.

C’est à Sarépta que les colons allemands ont élaboré, au début du XIXe siècle, une variété de moutarde de Sarépta, connue aujourd’hui dans le monde entier. Les graines de moutarde de Sarépta, devenues l’emblème du goût prononcé de cette épice, s’utilisent sur tous les continents pour la préparation de la moutarde piquante.

Par ailleurs, c’est à Sarépta que l’huile de moutarde, appelé de plein droit Met délicat impérial et huile nationale russe, a été produite. Jusqu’à la Révolution, ce produit aux qualités thérapeutiques et au goût exquis, était le plus recherché dans notre pays.

Ainsi, ce n’est pas un hasard que notre contrée, tout comme la ville de Dijon en France, est réputée pour être la capitale mondiale de la moutarde.

C’est à Sarépta également que commence l’histoire de la photographie russe. La première photo a été prise ici au mois de mai 1838 par Joseph Gamel, un inventeur très doué.

Le fameux arboretum, les eaux thérmales d’Ierguéni qui attiraient l’aristocratie de l’Empire Russe, des parcs nationaux, encerclant notre contrée, la beauté de la Volga et de ses affluents, le pain d’épices de Sarépta et le miel de pastèque Nordék, le baume de Sarépta, produit à partir de plantes médicinales, et la cuisine unique de la Volga… Peu nombreuses sont les régions qui pourraient se vanter d’un passé et d’un présent si coloré et si riche.

Aujourd’hui Sarépta est un des districts de Volgograd. Nous préservons avec précaution l’héritage des colons allemands, fondateurs de notre contrée de moutarde. Le musée «La Vieille Sarépta» est ouvert en ville. Les festivals ethnographiques et musicaux sont organisés ici. Les produits délicieux de Sarépta continuent à faire sa gloire.

Par le biais de ce site, crée par l’Administration de notre district et avec le soutien de l’Administration de la région de Volgograd, nous souhaitons vous faire part de l’histoire de Sarépta, de ses musées, des événements culturels, de ses légendes mais aussi vous donner des informations pratiques sur les possibilités de passer les vacances à Sarépta en visitant notre région.

Par ailleurs, nous aimerions que vous puissiez trouver des renseignements utiles sur les produits légendaires, et si tendance aujourd’hui, qui ont fait la gloire de notre région dans tout le monde entier: l’huile de moutarde et l’huile de cameline de Sarépta.